Timbres de France classiques et modernes, les timbres taxe, les timbres préoblitérés, la philatélie, les collections
/////////  

 

<< page précédente
page suivante>>

Timbres taxe de la poste

 

Même après la réforme postale et l'introduction du timbre-poste, le port est, par habitude sociale, payé par le destinataire. C'est le port dû, à l'opposé du port payé. Une marque donne le montant du transport sous la forme de chiffres manuscrits ou tamponnés dans des formats pré-établis. Sous cette dernière forme apparue en 1831 pour marquer depuis l'ensemble du pays la lettre simple dont le destinataire se trouvait à Paris, elle est définie comme « timbre de taxe » par l'administration des postes1.Ce n'est qu'à partir du 1er juillet 1854, avec l'instauration de la "prime à l'affranchissement" (le port payé par l'expéditeur est moins élevé que s'il est laissé à la charge du destinataire) que l'habitude d'employer les timbres-poste entre dans les mœurs.
Ces marques disparaissent définitivement le 28 février 1882 quand les timbres-taxe sont rendus obligatoires pour toute taxation quelle que soit l'origine du pli. Les timbres Banderole nécessaires sont émis le 1er octobre 1882
Le 1er janvier 1859, le chiffre-taxe émis est de 10 centimes et il sert dans les campagnes sur les plis destinés à la zone locale, que le facteur rural peut donc distribuer sur le chemin de sa tournée. Dès qu'il reçoit une lettre non affranchie, il doit immédiatement coller un de ces timbres-taxe. Le compte des timbres-taxe en la possession de l'employé permet de limiter les fraudes : certains facteurs gardent pour eux les 10 centimes de la taxe payés par les destinataires. Le coefficient d'un et demi en défaveur des lettres non affranchies locale est institué le 1er janvier 1863, entraînant l'émission d'un chiffre-taxe de 15 centimes.
Au-delà de la zone locale, la taxe en cas d'absence d'affranchissement est signifiée par l'écriture codifiée du montant de la taxe postale à demander au destinataire. Comme auparavant, elle est écrite à la plume, sauf pour le tarif de vingt centimes de la lettre simple pour lequel est créé un tampon « façon manuscrite » permettant de marquer le pli d'une taxe de 2 décimes5. À partir de 1850 jusqu'en 1882, de nouveaux tampons sont progressivement produits avec des chiffres lisibles de tous à « double trait » pour les taxes les plus courantes : 25 centimes en 1850, 30 centimes en 1854 (instauration du coefficient d'un et demi), 40 centimes en 18716.
C'est le 1er mai 18781 qu'est établie une taxe de deux fois l'affranchissement si aucun timbre n'est visible, préparant les tarifs uniques et la disparition définitive de la zone locale. En 1882, tout pli dont l'affranchissement est insuffisant subi cette taxe du double.
Cependant, c'est en février 1882 qu'est décidé d'utiliser les timbres-taxe sur tous les plis insuffisamment affranchis quelle que soit leur origine.
En 1988, les timbres-taxe, imprimés d'illustrations polychromiques de flore et de faune depuis 1964, sont retirés de la circulation. La taxe est désormais marquée par une empreinte de machine à affranchir autocollante.

source wikipédia

 

 

De 1935 à 1937 le ministère des PTT a émis des timbres taxe pour les possesseurs de poste de radiodiffusion
 
 
N° 1
1935-37
 
N° 2
1935-37
 
N° 3
1935-37

 

 

Chiffres taxe

 
 
 
N° 1
1859
 
N° 2
1859
 
N° 3
1859
 
N° 3A
1859

 

 
 
 
N° 4
1859
 
N° 4A
1859
 
N° 5
1859
 
N° 6
1859

 

 
 
N° 7
1859
 
N° 8
1859
 
N° 9
1859

 

 
N° 9A
1859
 
N° 9B
1859

 

 

 

 

Type Duval

 
 
 
N° 10
1881-92
 
N° 11
1881-92
 
N° 12
1881-92
 
N° 13
1881-92

 

 
 
 
N° 14
1881-92
 
N° 15
1881-92
 
N° 16
1881-92
 
N° 17
1881-92

 

 
 
 
N° 18
1881-92
 
N° 19
1881-92
 
N° 20
1881-92
 
N° 21
1881-92

 

 
 
 
N° 22
1881-92
 
N° 23
1881-92
 
N° 24
1881-92
 
N° 25
1884

 

 
 
 
N° 26
1884
 
N° 27
1884
 
N° 28
1893-1935
 
N° 29
1893-1935

 

 
 
 
N° 30
1893-1935
 
N° 31
1893-1935
 
N° 32
1893-1935
 
N° 33
1893-1935

 

 

 

Type Duval

 
 
 
N° 34
1893-1935
 
N° 35
1893-1935
 
N° 36
1893-1935
 
N° 37
1893-1935

 

N° 38
1893-1935

 

N° 38A
1896
Timbre non émis. Ce timbre a commencé à être livré aux bureaux de poste en 1896 puis aussitôt retiré sans avoir été vendu. Il n'existe que 3 ou 4 exemplaires de ce timbre

 

 
 
N° 39
1893-1935
 
N° 40
1893-1935
 
N° 40A
1893-1935

 

 
 
N° 41
1893-1935
 
N° 42
1893-1935
 
N° 42A
1893-1935

 

 

 

 
 
 
N° 43
1908-25
 
N° 44
1908-25
 
N° 45
1908-25
 
N° 46
1908-25

 

 
 
 
N° 47
1908-25
 
N° 48
1908-25
 
N° 49
1908-25
 
N° 50
1908-25

 

 

 

<< page précédente
page suivante>>